• 076-592 09 61
  • info@renegis.ch

Hibernation du hérisson

Le hérisson se façonne plusieurs nids dans lesquels il s’abrite durant toute l’année. En principe, il les construit sous les feuilles, les branches, les tas de bois, ou parfois dans les garages ou sous les cabanons de jardins. Lorsque les mauvaises saisons où leurs ressources de nourritures deviennent insuffisantes, les hérissons font le choix d’hiberner. Cette période débute à partir du mois d’octobre à novembre, où les températures deviennent de plus en plus basses, et dure jusqu’au début du printemps lorsque les températures se réchauffent et que les ressources de nourriture sont plus abondantes.
Durant cette période, il ne pourra donc pas se nourrir. C’est pourquoi il est primordial pour lui de bien se préparer en amassant un maximum de masse graisseuse dans son corps, c’est ce qui va lui permettre de survivre à cette hibernation. A la fin de cette période, les hérissons peuvent perdre jusqu’à 30% de leurs poids.
Cependant, il arrive que pendant l’hibernation, le hérisson se réveille subtilement à raison de 1 fois par semaine. Notamment lorsque son sommeil est perturbé par des hausses de chaleurs ou des intrus. Cette perturbation sollicite énormément l’organisme du hérisson, ce qui lui fait consommer plus d’énergie. C’est pourquoi il est indispensable de ne pas réveiller un hérisson qui hiberne. En effet l’énergie qu’il dépense pour se réveiller, lui manquera pour sortir de son hibernation. En effet, le réveil est un processus qui lui demande énormément d’énergie.
Quand la durée du jour diminue et que la température extérieure baisse, le hérisson commence à changer de vie. Il se plonge dans des phases de léthargie qui sont de plus en plus longues. Il arrive à tenir autant de temps sans manger grâce au stock de graisse constitué à l’automne, on parle de « graisse blanche » qui peut constituer jusqu’à 40% de sa masse corporelle.  Il épuise toute l’énergie dont il a besoin pour faire fonctionner son organisme qui, on le rappelle, tourne au ralenti. Contrairement à ce que l’on pourra penser, la principale dépense énergétique du hérisson se fait pour son réveil. Elle représente 85% contre 15% lorsqu’il est en léthargie. Lors de cette préparation, le hérisson stocke deux types de graisses : la graisse blanche qui est sa principale source d’énergie. Elle est stockée sous la peau et au niveau abdominal du hérisson. C’est cette graisse qui sera brûlée lors de son hibernation.  La graisse brune est stockée sous son épiderme, aux alentours de ses épaules. Elle est d’une couleur orangée. C’est cette graisse qui sera dépensée lorsqu’il aura besoin de sortir de son hibernation.  Elle lui permettra de se réchauffer puis de se rendormir. Pour survivre durant l’hiver, le hérisson hiberne durant 4 à 6 mois, selon le climat et les températures. Il se réveille toutefois régulièrement (en moyenne chaque 10 à 20 jours). Ses battements cardiaques passent de près de 180 pulsations minute à 8 à 20 pulsations minute, c’est-à-dire qu’il respire 3 à 4 fois par minute seulement. Sa température corporelle passe de 36°C à 5°C. Il perd jusqu’à 30 % de son poids initial durant la saison froide. La période d’hibernation prend fin lorsque les températures se réchauffent. Au mois de mars ou d’avril lors de l’arrivée du printemps. Le hérisson sort très affaibli de cette période d’hibernation. C’est pourquoi la préparation à cette phase est un facteur déterminant à sa survie. En effet, son organisme aura brûlé toute la masse graisseuse présente dans son corps. Un hérisson bien préparé à son hibernation pèse en général aux alentours 850 grammes. A son réveil, il aura perdu plus de 300 grammes, soit 40% de son poids. Le hérisson partira à la recherche de nourriture. Si vous en rencontrez un dans votre jardin, vous pouvez l’aider à se remettre sur pied. Pour cela vous pouvez lui laisser un peu de nourriture et de l’eau pour qu’il puisse s’hydrater.