• 076-592 09 61
  • info@renegis.ch

Quand et comment aider un hérisson ?

Adopter des gestes simples pour sauver les hérissons

Avant d’utiliser vos outils de jardinage pour débroussailler vos haies ou buissons (taille-haie, tondeuse, fourches etc…) ou lorsque vous brûlez vos déchets organiques vérifiez qu’aucun hérisson ou autre animal ne s’y cache.

Au lieu d’utiliser des répulsifs chimiques pour limaces, ayez plutôt recours à des alternatives naturelles. La bière ou la cendre sont d’excellents répulsifs et n’empoissonneront pas les hérissons. Sachez qu’avoir un hérisson dans son jardin est plutôt une chance, il se chargera de manger les limaces de votre jardin !

Si vous avez une piscine, couvrez là ou mettez- y rampe. Cela évitera que le hérisson se noie ou se trouve piégé. Pareil pour les filets de votre potager, vérifiez qu’ils n’emprisonnent pas un hérisson.

Veillez à garder un petit tas de feuille dans votre jardin. Surtout en automne à l’approche de la période d’hibernation pour que les hérissons puissent y confectionner leurs nids.

En été, pensez à laisser une petite gamelle d’eau propre pour permettre aux hérissons qui croiseront votre jardin de s’hydrater et de la nourriture : croquette ou pâté pour chat. Ne surtout pas leur donner du lait ou du pain car cela l’empoisonnerait.

Si vous avez un chien curieux, soyez vigilant à ce qu’il ne dérange pas un hérisson en pleine hibernation.

Si vous croisez un hérisson au bord de la route, déplacez-le dans un endroit sûr ! Poussez-le doucement avec votre pied ou un bâton.

Comment reconnaître un hérisson en bonne santé ?

Les hérissons en bonne santé sont actifs la nuit. Ils ont relativement peu de parasites, bougent normalement (pas de mouvements spasmodiques), respirent calmement et, en cas de danger, se mettent en boule. Attention ! On peut croiser des hérissons en bonne santé, même le jour : il s’agit d’animaux qui ont été dérangés ou dénichés et qui sont à la recherche d’un nouvel abri.

Comment reconnaître un hérisson malade  ?

Les hérissons malades cherchent de la nourriture pendant la journée. Ils se traînent sur le sol ou se déplacent en zigzag, ont plus de parasites, et quand il fait chaud, sont recouverts de mouches bleues en train de pondre (tout comme les animaux blessés et les nourrissons). Les hérissons malades sont apathiques, maigres (avec un creux derrière la tête) et ne se mettent presque jamais en boule. Ils ont un regard vitreux et les yeux presque fermés.

Quels hérissons recueillir ?

Il n’est permis de garder que ceux qui sont blessés ou malades, ou encore actifs à l’arrivée de l’hiver lorsque la terre est gelée et/ou recouverte de neige.

Soin spécialisés

Si vous n’avez pas vous-même une expérience dans les soins à prodiguer, appelez le garde faune. Ce n’est que dans des cas exceptionnels, par exemple des animaux gravement blessés, que vous devez les amener à l’établissement pour la protection du gibier, au Château de Landshut. Si vous faites soigner l’animal par un vétérinaire, vous vous engagez à payer les frais.

Soins temporaires

Si vous avez suffisamment d’expérience, vous pouvez sans autorisation garder et soigner le hérisson pendant 5 jours au maximum. Veuillez le signaler par écrit au Service de la Promotion de la Nature du Canton de Berne.

Soins de longue durée

Si des soins de plus de 5 jours se révèlent nécessaires, vous devez consulter l’établissement pour la protection des gibiers au Château de Landshut. Le Service de la promotion de la nature accorde des dérogations pour une garde à plus long terme (p.ex. hibernation) uniquement dans des cas motivés et exceptionnels. Pour en savoir plus, se conformer à l’aide-mémoire publié par l’OFEFP, intitulé “Conditions d’hébergement et de soins pour hérissons” (voir bibliographie). 

Hébergement et alimentation

Les hérissons ont besoin de beaucoup de place, il faut donc prévoir un enclos d’au moins 2 m carré dans un local autant que possible séparé des autres animaux et chauffé, bénéficiant de la lumière du jour et d’une aération suffisante. Il est important que les animaux ne soient pas exposés à des courants d’air et qu’ils soient au calme (surtout pendant la journée). Il ne faut mettre qu’un seul hérisson par enclos. Comme nourriture, on peut leur donner des boîtes de viande pour chien ou chat ou du bœuf haché cru, et, comme boisson, de l’eau fraîche, chaque jour dans une coupelle plate et propre, mais jamais de lait. Il est indispensable de nettoyer l’enclos tous les jours. Une fois que les animaux sont rétablis, il faut les relâcher au plus vite à l’endroit où ils ont été trouvés.